Harcèlement : ne pas s’y résoudre !

17 octobre 2023 | 1er degré, 2nd degré, Salariés

Le gouvernement français définit le harcèlement moral comme “le fait d’imposer à autrui des gestes, paroles, comportements, attitudes répétées visant ou conduisant à dégrader les conditions de vie et/ou de travail”.

Il y a alors atteinte aux droits et à la dignité du salarié victime de harcèlement (Article L1152-1 du Code du Travail) :

  • Une altération de sa santé physique ou morale,
  • Une menace pour son évolution professionnelle.

Depuis juin 2021, le législateur a modifié la loi en ôtant la notion de récurrence dans les faits de harcèlement.

 

Le harcèlement au quotidien

Malheureusement, les exemples sont encore trop nombreux :

  • Dénigrement et brimade
  • Critiques injustifiées,
  •  Humiliation publique,
  • Mesure vexatoire,
  • Tâches dévalorisantes,
  • Agressivité,
  • Tâches dépassant ses    capacités,
  • Mise au placard, isolement,
  • Privation d’outils de travail,
  • Avertissements infondés,
  • Déclassement : perte d’heures non  justifiées
  • Pression disciplinaire,
  • Retrait de mission…

Vous vous reconnaissez dans un de ces exemples, ou vous connaissez quelqu’un qui subit ?

Vous pouvez alerter votre employeur pas le biais de la mission CSSCT (Commission Sécurité, Santé et conditions de travail) de votre CSE (Comité Social et Économique) dont votre établissement est doté.

D’ailleurs la loi impose aux chefs d’établissement de nommer un référent Harcèlement au sein de ce même CSE.

 

Une référente harcèlement au Snec-CFTC

Le Snec-CFTC s’est doté nouvellement d’une référente harcèlement académique pour soutenir et aider les adhérents. Nous sommes en effet très attentifs à la souffrance au travail et à la lutte contre le harcèlement.

Le Snec-CFTC a devancé le Ministère de l’Éducation Nationale qui en fait sa priorité au niveau du harcèlement scolaire subi par les élèves.

Mais qu’en est–il de nous, salariés qui ne sommes pas épargnés dans le cadre de notre travail ?

Vous ne devez pas accepter de voir vos conditions de travail dégradées par un harceleur d’autant plus qu’il y a des impacts importants sur votre santé et donc sur votre vie familiale :

  • Anxiété,
  • Perte de confiance en soi,
  • Dépression,
  • Symptômes psychosomatiques,
  • Agressivité,
  • Crainte et méfiance,
  • Effets cognitifs : incapacité de se concentrer,
  • Isolement et solitude,
  • Détérioration de toutes les relations,
  • Stress post-traumatique…

 

Le Snec-CFTC dit STOP au harcèlement

En 2023, le SNEC-CFTC trouve inacceptable que votre travail dégrade vos conditions de vie, voir vous pousse au pire !

Il n’est pas honteux d’être harcelé et ce n’est pas une marque de faiblesse.

La victime c’est vous !!

Vous n’êtes pas seul, le Snec-CFTC se tient à vos côtés pour relever le défi d’un monde du travail expurgé de ces harceleurs qui exercent des odieux chantages pour justifier leurs agissements illicites.

 


Référente harcèlement Snec-CFTC

Notre syndicat

Le Snec-CFTC Picardie est à votre service.

Il vous accueille lors de ses permanences quotidiennes pour vous aider à résoudre vos problèmes liés à la carrière (promotions, reclassement, liste d’aptitude, formation…) ou à la protection sociale (maladie, retraite, prévoyance…).

Président académique : Diogène PONTHIEU

  • Tél : 03 22 92 65 38 -  06 22 17 17 74
  • Adresse : 52 rue Daire – 80000 AMIENS
  • Permanences : 9h – 16h du lundi au vendredi ou sur RDV

 

Rejoignez-nous !

snec-cftc

Informer, écouter, défendre, représenter, conseiller… Adhérez au Snec-CFTC, c'est aussi profiter de nombreux services et avantages. N’hésitez pas à franchir le pas !

Téléphone

03.22.92.65.38
06.22.17.17.74

Adresse

52 rue Daire
80000 AMIENS

Permanences

du lundi au vendredi : 9h - 16h
ou sur RDV

Email

3 + 3 =

Suivez-nous !